ICI
Retour à la page d'accueil | English

Bienvenue sur le portail Impressions 2020

 

Vous y retrouverez de l’information sur cette initiative d’envergure visant à développer des imprimés novateurs à haute valeur ajoutée, s’inscrivant dans une perspective de développement durable via l’application de nanotechnologies et de couches minces.

 

Quelques mots sur le projet :

 

Ayant bénéficié d’un financement du CRSNG, cette initiative de l’ICGQ maintenant nommé Institut des communications graphiques et de l'imprimabilité (ICI), consiste à développer une plateforme technologique et d’expertises connexes, relatives à l’application des nanotechnologies et des couches minces au secteur de l’imprimerie. Cette plateforme a pour objectif de développer des imprimés novateurs à haute valeur ajoutée, s’inscrivant dans une perspective de développement durable.

 

La plateforme proposée s’inscrit en fait dans le prolongement des projets de recherche appliquée conduits ces dernières années par l’institut et dédiés au développement d’imprimés innovants.


En effet, après avoir pendant plus de quinze ans, soit créé de nouvelles méthodes de mise en œuvre moins coûteuses - et donc plus accessibles aux PME - d’ennoblissement d’imprimés, soit transféré à l’imprimé des technologies existantes et éprouvées dans d’autres domaines, l’Institut a réalisé que seule l’application de nouvelles technologies non encore utilisées dans l’imprimerie lui permettrait désormais de soutenir les entreprises dans leurs besoins actuels et futurs d’innovation. C’est ainsi que, depuis 5 ans, l’ICI a mené de nombreux projets d’application des nanotechnologies et des couches minces à l’imprimé, tant en interne qu’avec des partenaires industriels. À titre d’exemple, l’ICI a ainsi notamment conduit:

  • Un projet de recherche appliquée, d’une durée de 3 ans,  visant à développer une matière imprimante à base de nano cristaux de cellulose (NCC) et à mettre au point des applications imprimées.
  • Un projet de recherche appliquée visant à déposer un enduit sur un support flexible de sorte à lui conférer des propriétés ultra-barrières à l’humidité et à l’oxygène, et ce, dans le but ultime de  développer un imprimé dynamique à base d’OLED.
  • Et un projet visant à remplacer les films PET pré-enduits d’ITO par des films PET standards, sur lesquels est déposée (via une technologie d’impression) une matière imprimante substitut à l’ITO, et ce, dans la perspective de développer des applications imprimées électroniques industrialisables.

Ce sont tous ces projets de développement d’imprimés novateurs (parmi lesquels ceux mentionnés ci-dessus) qui  permirent  à lnstitut d’entrevoir les défis scientifiques et techniques qu’il fallait surmonter pour appliquer les nanotechnologies et les couches minces aux applications imprimées. C’est pourquoi - face à cette situation -, il devenait impératif pour l’ICGQ de renforcer sa capacité de recherche appliquée en combinant son expertise actuelle à des connaissances de pointes relatives à des technologies de rupture émergentes. 

 

 

Bref aperçu des travaux de recherche appliquée conduits dans le cadre de cette initiative

 

 

Le développement d’applications imprimées se décline selon deux axes, à savoir:


1/ Les fonctionnalité électroniques, visant à dynamiser un contenu imprimé ; et
2/ Les fonctionnalités non-électroniques, mais apportant de la valeur ajoutée (ex.: de type éléments sécuritaires, indicateurs ou capteurs).


Concrètement cela se traduit par la mise en œuvre des deux projets  suivants:


a/ Le développement d’un imprimé dynamique affichant successivement des informations, sur support plastique flexible et imprimable sur presse rotative ;


b/ Et un imprimé en couleur, limitant les risques de contrefaçon, et produit avec une matière imprimante à base de NCC (nano cellulose cristalline).


À court terme, ces deux projets auront pour objectifs respectifs de développer a/ Une matière imprimante conductrice, substitut à l’ITO (oxyde d’indium-étain), utilisable sur presse rotative et b/ Une matière imprimante à base de NCC, éco-responsable, capable de se substituer aux quatre encres usuelles.


À long terme, chacun d’eux visera respectivement à adapter a/ Et à développer les autres consommables et techniques d’impression nécessaires à la production de l’imprimé dynamique ciblé sur presse rotative; ainsi que b/ Les technologies d’impression nécessaires au dépôt de la matière imprimante à base de NCC.


Les principaux bénéfices escomptés sont l'acquisition de connaissances par le biais du développement de nouvelles technologies et la mise au point de produits innovants ; le transfert technologique à l'industrie permettant de stimuler l’innovation et ainsi de concourir à la création d’emplois ; et le transfert des connaissances vers les étudiants et les professeurs-chercheurs du Collège Ahuntsic.


 

En Primeur